mercredi 24 avril 2013

Après la pluie, le beau temps..



Aujourd'hui j'ai du mal, ça fait deux semaines, j'ai du annulé ce rendez-vous si précieux à nos yeux, j'ai reçu les résultats d'une énième prise de sang qui me dit que oui je vais bientôt pouvoir tourné la page, la fin d'une aventure qui avait pourtant merveilleusement bien commencée...
Je sais bien que ce n'est pas la fin du monde, qu'il y a toujours pire, qu'il y a de plus grand malheur, mais j'ai besoin de me retrouvé, de respiré un bon coup d'air pur, d'avoir de l'espoir à nouveau...

Si on m'avait dit un jour que j'écrirais un billet sur ça, je ne l'aurais pas cru... ou difficilement. J'ai d'ailleurs hésité longuement avant d'en parler ici, mais après tout pourquoi pas ? ça me fera surement du bien, ça me soulagera peut être un peu, va savoir ?


Il y a quelques semaines on apprenait une nouvelle qui allait changé notre vie à tout jamais, on allait être 5 ! oui 5 !!

les doigts d'une main ! le p'tit troisième qu'on attendait tant ! On allait être tous ensemble pour Noël, c'était pour fin novembre.
 J'ai toujours voulu attendre le bon moment pour l'annoncer, même si pour le premier on était tellement excité qu'on l'a dit de suite à nos familles et amis proches. Pour -Zé- j'ai voulu attendre la première écho, pour être certaine que tout aille bien... et pour ce troisième aussi j'attendais le feu vert de cette écho, ce feu vert qui te dit que tout va bien, que le bébé grandit bien. Des semaines à garder un secret bien au chaud, et au fond j'aime bien cette période avoir un secret avec celui qu'on aime, se regarder dans les yeux et voir notre bonheur.

Malheureusement le destin en a décidé autrement, ce p'tit pois est parti bien trop tôt, me laissant vide physiquement et psychologiquement.

J'attaquais ma 8ème semaines de grossesse quand il est parti, une journée pluvieuse, et bien trop grise.
J'ai l'impression que ma vie s'est arrêté brusquement, je me sens molle, vidée, anéantie, perdue... je ne comprends pas.. et en même temps je me dis que c'est peu être mieux ainsi que la nature fait toujours bien les choses, que ce petit bébé était surement malade ou malformé, au fond je crois qu'on a besoin de se raccroché à quelque chose surtout.

Je portais la vie, et la vie s'en est allée...


La journée fut longue, horrible, au fond de moi je savais que je le perdais. J'étais seule quand c'est arrivé, les minutes jusqu’au retour de mon mari ont été interminables, mais en même temps je crois que c'était bien d'être seule. 
J’espérais toujours voir quelque chose à l'hôpital quand elle a fait une échographie, mais je n'ai pas pu regardé l'écran, c'était trop dur... J'ai un mari formidable toujours à me donné la main dans chaque épreuve, je n'y arriverais pas sans lui c'est certain.
Et puis cette phrase : " vous avez bien fait une fausse couche, il n'y a plus rien" qui résonne en moi depuis.
Je remercie cette jeune interne Julie qui s'est occupée de moi aux urgences, elle était douce, prévenante, elle avait les mots qu'il fallait pour mes maux... et mine de rien tombé sur du personnel comme ça, ça aide. 
Quand on est sorti de l'hôpital, on a eu droit à un beau rayon de soleil, c'était un signe, je le prend comme ça, que les jours qui viennent vont être durs mais le beau temps arrive ! même si pour le moment j'ai juste envie de pleuré et de dormir, on l'aura ce bébé qu'on désire tant ... mais pas tout de suite.
Depuis j'apprends plein de naissance, fruit du hasard ? je suis contente bien sur, mais que c'est dur, j'aimerais tourné la page mais comment peut-on ? il ne se passe pas un jour sans que j'y pense.

Une épreuve de plus a traversé, mais quand on est deux on peux en déplacer des montagnes, j'en suis convaincue, on l'a déjà fait et on continuera.
Depuis ce 10 avril on a une petite étoile au dessus de nos têtes, la plus belle et la plus scintillante ... et comme me la si bien dit ma Belle-Soeur, un jour je retrouverais mon petit bébé dans une autre vie.





Merci à mes Amies avec un grand A, elles ont su trouvé les mots comme toujours..
Et notre famille, évidemment !

Maintenant il faut aller de l'avant...
Il n'est pas difficile de faire un pas en avant; ce qui l'est, c'est de le décider !


8 commentaires:

stephix a dit…

j'imagine très bien ta douleur, même si je ne l'ai pas vécue, mais quand même, je compatis très fort. La vie est étrange, on ne comprend pas toujours le comment du pourquoi...mais il faut faire avec. En tout cas, ça c'est sûr, tu as un petit être qui veille sur toi là-haut, et sur votre famille. Courage. J'ai une très belle photo à te faire passer mais je ne sais pas où. Je vais voir si tu as un mail, sinon je la mettrai dans un billet sur mon blog et tu iras la voir. ça me parle beaucoup personnellement, et j'espère pour toi aussi. à plus'

Maman Clémentine a dit…

Un billet très touchant ma petite -Ma-. Je suis de tout coeur avec toi et je t'ai envoyé un mail.

MaZéMaLo a dit…

@ Stephix : merci beaucoup, tu peux me l'envoyé sur mazemalo@gmail.com si tu veux. C'est très gentil.

@ Maman Clémentine : <3

Oops et cie a dit…

Ton billet m a donné les larmes aux yeux .... Plein de courage <3

MaZéMaLo a dit…

Oh ce n'était pourtant pas le but... Merci beaucoup <3

Karya a dit…

Je t'avais laissé un petit mot pour te - vous - dire que je pensais bien à vous. Bises.

MaZéMaLo a dit…

oh je n'ai pas vu ton p'tit mot Karya... :(
mais je te remercie, bisous !

Karya a dit…

Je pense que mon premier petit mot n'était pas passé tout simplement. J'espère que vous allez bien. Bises et bon dimanche !